E.T.M (Energie Thermique des Mers)

 

ETM : Énergie Thermique des Mers

 

 

 

L’énergie thermique des mers utilise le même procédé que la géothermie, mais en milieu marin. Cette énergie consiste à utiliser de l’eau chaude et de l’eau froide pour créer de l’électricité. Pour que le procédé fonctionne de manière optimale il faut une différence de température d’environ 20°C. C’est pour cela que cette énergie est particulièrement bien adaptée aux zones tropicales et intertropicales.

 

Cette énergie est exploitée grâce à une machine thermique, qui pompe l’eau froide en profondeur (environ 1000m), grâce à des canalisations de plusieurs mètres de diamètre (car pour obtenir une production intéressante il faut des équipements de grande dimension). Et l’eau chaude à la surface. Un fluide thermodynamique est utilisé en circuit fermé, il se vaporise dans un échangeur de chaleur grâce à une mise en contact avec de l'eau chaude, pompée en surface. La vapeur sous pression actionne une turbine, qui va entraîner un alternateur, ce dernier va produire de l'électricité. Le gaz rejoint ensuite un autre échangeur, où il se condense et repasse à l'état liquide grâce au contact avec l'eau froide, cet échangeur s'appelle le condenseur. Il peut ainsi recommencer un nouveau cycle.

Etm

 

Les systèmes ETM sont de 2 natures :

 

  • Soit c’est une installation offshore. C’est une structure flottante installée en mer, reliée au réseau électrique terrestre par des câbles sous-marins, raccordée à un transformateur installé sur la côte. Cette structure est le plus souvent installée pour des projets de forte puissance, car les questions d'encombrement sont moins importantes que pour les installations onshore.

  • Soit c’est une installation onshore. C’est une centrale terrestre implantée sur le littoral, d’où partent des longs tuyaux en composite pour rejoindre la mer et atteindre la profondeur requise pour pomper de l'eau suffisamment froide. Ce type d'installation est le plus souvent utilisé sur les îles volcaniques, car les fonds autour de celles-ci descendent raidement.

 

Que ce soit des installations onshore ou offshore, les structures sont adaptées aux aléas météorologiques, comme les cyclones et ouragans ou même les fortes houles.

 

Cette technologie permet de produire une électricité renouvelable, propre et non intermittente.

 

 

 

Exemple de structure offshore

 

 Etm

 

 

 

 

 

Les inconvénients de l'ETM :

 

-Aspiration des espèces vivantes dans les canalisations :

Les espèces sous-marines à mobilité réduite (méduses, crustacés, larves) et les organismes microscopiques (phytoplancton) peuvent passer à travers les grilles de protection ou y rester collés à cause des importants flux d’eau. L’entrée de la canalisation d’eau chaude doit donc être placée loin de la côte pour limiter cet effet.

 

-Pollution atmosphérique (cycle ouvert ou fermé) :

L’eau de mer profonde est plus riche en CO2 que l’eau de surface. Le CO2 peut être relâché dans l’atmosphère lors du fonctionnement de la centrale. Mais il a été estimé que pour une même quantité d énergie produite, une centrale ETM émettrait trois à quatre fois moins de CO2 qu’une centrale thermique à combustible fossile. De plus, les tests (réalisés au laboratoire NELHA) montrent que seule une petite partie de l’excès est émise dans l’atmosphère dans le cas du cycle ouvert et encore moins dans le cycle fermé.

 

- Impact visuel :

On peut craindre en regardant l’usine expérimentale de Hawaï les répercussions sur les côtes des îles intertropicales et sur les écosystèmes locaux. La côte est clairement défigurée et on peut redouter le développement d’usines en grand nombre et de forte puissance. La solution des plates formes en mer semble moins « polluante » visuellement et moins agressive pour l’écosystème

Etm

 

 

Les avantages de cette technique :

 

 

 

Elle possède un double avantage :

 

Une centrale ETM peut fonctioner de manière continue donc produire de l'electricité constamment.

 

De plus elle possède l'énorme avantage de produire de l'eau désalinisée et potable, donc utilisable pour la consommation et la production alimentaire.

 

 

 

Ecologique :

  

Un de ses plus gros avantages réside dans le fait qu'elle n'a qu'un faible impact environemental. En effet elle ne rejette pas de polluants et rejette 100 fois moins de C02 qu'une centrale thermique standard. Elle respecte l'environnement et est exploitable à grande échelle.

 

 

 

Une utopie proche ? :

 

Aujourd’hui, l’industriel français DCNS, leader mondial en matière d’ETM avec l’américain Lockheed, teste et développe cette technologie. Actuellement, la société développe un projet de centrale ETM d’une puissance de 10 MW qui devrait être installée en Martinique à l’horizon 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site